ENCYCLOPEDIE

 ENCYCLOPEDIE SUR LE TIR A L'ARC

 Cette page est en cours de consruction, les mots viendront petit à petit

   

QUE VEUT DIRE CE MOT, 

CETTE EXPRESSION, COMMENT FAIT-ON CE REGLAGE  ?

Cliquez sur la première lettre de votre

mot et ensuite sur votre mot

 A B C D E F G H I J L M N O P Q R S T U V W X Y Z

 

A  

Abat l'Oiseau ou l'Abat de l'Oiseau

Alignement de la flèche (centre shot)

  Allée du Roi, Allée des Chevaliers

Allonge (draw length)

Amalgamée

Ancrage (anchor)

Arc (bow)

 Arc composite eurasiatique

Arc Chasse (bow hunter) 

 Arc Classique

Arc du kyudo : Le yumi 

Arc droit ( Longbow)

 Arc nu (Barbow)

Arc Oneida

Arc Poulie (compound)

 Arc à revers(Recurve bow):Ou arc Classique

Archer : 

Armement

 Armer (draw)

------------------------------------------------------------------------

  B

Bague

Balade

Band (brace height)

Bander (draw)

 Bandoir - butoir : 

Base de sustentation (stance)

 Béat

 Bersailler, Bersauder, Bercer, Berser

 Beursault

Blason (face)

Bouquet Provincial 

 Bouton pression / bouton berger(berger button / cushion plunger)

 Bracelet (arm guard / bracer)

 Branche (limb) :

 Bras d'arc (bow arm)

 Bras de corde (drawing arm)

 Brasse

 Brin (strand)

Brulée

 Butte (butt)

 

 

------------------------------------------------------------------------

 C

 Capitaine

 Carquois (quiver)

 Cartes

Centre de gravité (center of gravity)

Censeur

Chapelet 

 Chevalerie

 Chevalier

 Cible

 Cire

Clicker 

 Coche

 Compagnie d'Arc

Connétable 

 Corde

 Cordon

 Corne

 Coup

Coup au noir

 Couper

Couvrir 

 

 

------------------------------------------------------------------------

 D

 Décoche

 Détalonnage

Doigts

 Douleur

 Dragonne

 Drapeau

 

------------------------------------------------------------------------

 E

 

 Empennage

Empenneuse

 Empereur

Encoche

Encocher

Enferron

Entrant

Equerre

 

------------------------------------------------------------------------

 F

  Facteur d'arc

Famille

Fausse corde

Fédéral

Fenêtre d'arc

Feuille de marque

Finir en Chevalier

FITA

Flèche

Flèche de progression

Fût

 

------------------------------------------------------------------------

 G

Garde

Garde Panton

Gare

Grain

Greffe

Greffier

Grip

 

------------------------------------------------------------------------

 H

Halte

Hauteur d'arc

Homme de garde

Honneur

Honteux

 

------------------------------------------------------------------------

 I

Il est là

Insert

Interdit

 

------------------------------------------------------------------------

 J

Jardin d'arc

Jeu d'arc

 

------------------------------------------------------------------------

L

Libération ( de corde) 

Ligne de tir

Livre

Logis

 

------------------------------------------------------------------------

M

Main d'arc

Main de corde

Marmot

Marsouinage

Mise

Mort

Mouche

Mouiller la corde

 

------------------------------------------------------------------------

N

Nock set

Noir

------------------------------------------------------------------------

O

Oeil directeur

Oeilleton

Oiseau

------------------------------------------------------------------------

P

Paille

Palette

Panton

Paradoxe

Partie

Payer

Peloton

Penotte

Perche

Permission

Peson

Pige

Piger

Plastron (chest-guard)

Plume (vane / fletching)

Plume coq (cock/index feather/vane)

Poignée (riser/handle)

Pointe (point/nib/pile)

Porte-drapeau

Posture (posture)

 

____________________________________________________________________________ 

 

 

Abat l'Oiseau ou l'Abat de l'Oiseau : 

 

 Appelé aussi tir à l'oiseau ou jeu du papegay signifiant perroquet, l'oiseau étant vert au moyen-âge. Cette pratique est aussi appelée Tir du Roy, ou bien encore tir au papegay.   Au début, l'oiseau était vivant, sans doute une survivance de la chasse, mais il fut vite remplacé par un oiseau de carton ou de bois (environ 5 x 3 cm).   Certains pratiquent l'abat oiseau à la perche. La cible étant placée sur un mat de 10 à 20 mètres de haut. A St Malo, c'est parfois sur le mat d'un bateau.  Le tir commence par un salut à tous les archers : "Archers, je vous salue".   Puis chaque archer tire 1 flèche à 50 mètres.  Celui qui abat l'oiseau est déclaré Roy (ou Roi) de la Compagnie. Un Roy qui abat l'oiseau 3 années de suite est déclaré Empereur à vie. Selon la tradition, le roy doit construire lui même l'oiseau pour le concours de l'année suivante.  Ce tir est pratiqué à la Première Compagnie vers la fin mars/début avril. Pour des raisons de sécurité, l'abat oiseau se déroulera sur un blason Beursault, à l'horizontale, et sans haltes (allers-retours).

 Dsc 0500

 

 

 

Au début du siècle, on tirait aux distances de 30 et 32 mètres. Ces distances nous viennent encore du moyen-âge où l'on s'entraînait dans les douves des châteaux qui mesuraient ces distances en largeur.   Aujourd'hui, on tire à la distance de 50 mètres.   Aujourd'hui, l'abat oiseau est une épreuve annuelle pour les compagnies, fixée selon les régions du dimanche de la mi-carême ou au premier dimanche du mois de mai.

L'oiseau est composé d'un morceau de bois de 5 cm de hauteur sur 2,5 cm de largeur.

 

RETOUR HAUT DE PAGE

 

________________________________________________________________________________________________

Alignement de la flèche (centre shot) :

L'alignement de la flèche sur l'arc assure une sortie de flèche dans l'alignement de la cible. C'est un des premiers réglages que l'on fait sur un arc. Voici une méthode simple pour vérifier et corriger cet alignement :

Poser un ruban adhésif sur chaque branche et repérer au crayon le milieu de chaque branche. Positionner l'arc pour qu'il n'y ait aucune pression sur les branches (accroché par le stabilisateur central à une chaise ou une table). Encocher une flèche et se positionner derrière l'arc en alignant la corde avec les repères sur les rubans adhésifs. Vérifier la position de la flèche vis à vis de la corde.

La flèche doit déborder un peu de la corde (vers la gauche pour un droitier, vers la droite pour un gaucher), car, en lâchant la corde, les doigts impriment un mouvement d'oscillation à la flèche.Le bouton pression est ajusté pour que la flèche ressorte de la valeur d'une demi à une largeur de tube.

 

RETOUR HAUT DE PAGE

 

_______________________________________________________

 Allée du Roi, Allée des Chevaliers :

Terme désignant, dans un jeu de Beursault, les allées permettant de se déplacer entre la butte maîtresse et la butte d'attaque.  L'Allée du Roi est l'allée centrale située entre les Gardes et réservée au Roi ou aux Empereurs.   

  L'Allée des Chevaliers, à l'extérieur des Gardes est réservée aux Chevaliers et Archers

 

RETOUR HAUT DE PAGE

 

_______________________________________________________

Allonge (draw length) : 

L'allonge représente, lorsque l'arc est en tension, la distance entre le fond de l'encoche de la flèche et l'emplacement du bouton berger. Il se mesure en cm ou en pouce.(1 pouce= 25,4 mm.)      L'allonge est directement liée à la morphologie de l'archer. Elle détermine la hauteur de son arc. On dit qu'il est en surallonge quand il développe son allonge au-delà de ce qu'elle devrait être : parce qu'il rejette la tête vers l'arrière, parce qu'il va au-delà de ses repères de visage. Généralement, l'archer se retrouve dans ce cas lorsque son clicker est positionné trop vers l'arrière.       

On dit que l'archer est en sous-allonge quand il ne développe pas son allonge normalement : parce qu'il ne va pas jusqu'à ses repères du visage, parce qu'il penche la tête vers l'avant (voir posture), parce qu'il plie son bras d'arc.          

On dit qu'il est en surallonge quand il développe son allonge au-delà de ce qu'elle devrait être : parce qu'il rejette la tête vers l'arrière, parce qu'il va au-delà de ses repères de visage. Généralement, l'archer se retrouve dans ce cas lorsque son clicker est positionné trop vers l'arrière.   

 

RETOUR HAUT DE PAGE

_________________________________________________________________________

Amalgamée : 

          Partie de tir beursault dans laquelle se mesurent des tireurs de différentes Compagnies.

RETOUR HAUT DE PAGE

________________________________________________________

 Ancrage (anchor) :

 Position de la main de corde sur le point du visage qui détermine la fin de l'armement, souvent situé à la commissure des lèvres.

P1100989

RETOUR HAUT DE PAGE

_____________________________________________________________________

Arc (bow) :

 Arme destinée à propulser des flèches.

De nos jours, cette arme n’est utilisée que pour la chasse et dans la discipline sportive du tir à l'arc.

RETOUR HAUT DE PAGE

____________________________________________________________________ 

Arc composite eurasiatique: 

Les armées d’archers eurasiatiques faisaient usage d’une arme évoluée et efficace. Court et puissant, ce type d’arc est conçu pour être utilisé par un cavalier (horsebow). Les siyah, pièces rigides situées en bout de branches, permettent de démultiplier la force de l’archer par effet de levier.  L’arc composite est constitué d’un savant assemblage de matériaux organiques (tendons, bois, corne …) mis en œuvre lors d’un procédé de fabrication long et complexe.

RETOUR HAUT DE PAGE

____________________________________________________________

Arc Chasse (bow hunter): 

 Arc recurve, généralement monobloc, utilisé pour le tir instinctif (sans accessoire de visée ni de stabilisation).L’arc de chasse est un arc  plutôt court, maniable, puissant et rapide. Monobloc ou démontable, il dispose d’une fenêtre et d’un tapis d’arc en guise de repose-flèche.   Cet arc est souvent doté d’accessoires conçus pour la chasse, comme des silencieux de corde ou un carquois d’arc

                               

RETOUR HAUT DE PAGE

_______________________________________________________

Arc Classique  : 

Les arcs recourbés ont été de tout temps les arcs les plus performants. Toutefois, les plus modernes ont des capacités en deçà des arcs à poulie.     Leur diversité est grande depuis les arcs de débutant en bois et fibre de verre, au arcs en alliages légers (magnésium, aluminium) et branches à fibres de carbone ou autre composite à haute performance.      ( VOIR AUSSI ARC  A  REVERS )

P1080795 P1070774 3

RETOUR HAUT DE PAGE

__________________________________________________________

Arc du kyudo : Le yumi

Le kyudo est un art martial japonais articulé autour du maniement de l’arc. Le yumi, l’arc du kyudo, est très long et fortement asymétrique.  La flèche japonaise s'appelle le Ya. L'arc est toujours tenu de la main gauche. La poignée se trouve au tiers inférieur.La branche du bas est beaucoup plus courte que celle du haut, permettant de tirer à genoux ou à cheval. C’est l’arc des samouraï.

      

  

Le wakyū (和弓, arc japonais?), souvent appelé en français, yumi (弓, arc?), est l'arc japonais utilisé au kyūdō et yabusame. En vérité, ce terme désigne tout arc japonais. Le grand arc est appelé "daïkyu" et l'arc court est appelé "hankyu". Néanmoins, on utilise familièrement le terme yumi pour parler du daïkyu, le hankyu étant largement moins bien connu du grand public. Utiliser le terme "yumi" à la place de "daïkyu" n'est d'ailleurs pas noté comme une faute dans le parlé japonais courant.

Le daikyū, arc long, a une forme particulière : l'arc est exceptionnellement long, 2,21 m pour une taille standard, et proportionné à l'alonge (yasuka) du tireur. C’est un arc composite, constitué d'un lamellé de bambou (madake) et de bois (haze). Les possibilités restreintes de flexion du bambou ont obligé la conception d’un arc long.

Cet arc est asymétrique (en vérité, tous les arcs sont asymétriques, la longueur de la branche supérieure étant égale à la longueur de la branche inférieure plus la longueur de la poignée. Néanmoins, le yumi est très fortement asymétrique, puisque la poignée n'est pas située directement sous le milieu géométrique de l'arc), c'est-à-dire que sa poignée est positionnée à environ 2/5 de la longueur, plus précisément, la poussée de la main sur l'arc est positionnée en extrême et moyenne raison (nombre d'or). Pour équilibrer son ouverture, la branche basse est plus puissante que la plus longue. La raison de son asymétrie reste complexe. Plusieurs pistes ont été proposées :

En premier lieu pour permettre le tir à cheval yabusame, l’archer peut ainsi passer l’arc au-dessus de l’encolure du cheval.

Pour permettre aux fantassins avec un genou à terre de tirer, les autres restant en position debout. Cette possibilité densifie le front des archers.

Une autre piste propose une position fondamentale de la main dans les budō, le poing doit être maintenu dans l’alignement de l’avant bras, la forme de l’arc est la résultante de la position oblique de la prise de la main (le poignet forme un angle de 110 degrés avec le bras. Tenir verticalement un arc est donc un geste non naturel et, de fait, gênant. Le yumi règle le problème en étant positionné selon l'angle idéal dans la main de l'archer).

Une raison encore envisagée est l’origine de l’arc primitif, une longue branche bandée d’une corde. La longueur de la branche évite la rupture de la branche. Le diamètre dégressif de la section de l’arc demande une prise d’arc décalée du centre pour équilibrer la résistance des branches haute et basse.

La fabrication de l'arc demande de la virtuosité, les matériaux utilisés sont préparés pendant de longs mois.

La culture japonaise entretient une relation très forte avec l'arc japonais. C'est un objet de vénération : il est le support à de nombreux éléments religieux, il participe notamment à des cérémonies séculaires importantes. Ce caractère sacré est limité à certains arcs destinés à cet usage précis.

Dans l'exemple du kyūdō, l'arc est le medium du développement personnel. La relation de l'archer avec son arc est un lien intime pendant le tir, celui-ci devient le prolongement du corps de l'archer.

RETOUR HAUT DE PAGE

___________________________________________________________

Arc droit ( Longbow) : 

Il s'agit d'un arc de type "arc droit" ou Longbow, selon la définition de la FITA. Cela veut dire que lorsqu'on tend la corde, celle-ci ne peut toucher aucune autre partie de l'arc, à l'exception des encoches de fixation de la corde. L'arc peut être composé de n'importe quel matériau ou combinaison de matériaux.  La longueur et la puissance de l'arc sont libres. Ces arcs doivent être nus, aucun accessoire n'est autorisé.  Des cordes de toute matière peuvent être employées, mais elles ne doivent pas comporter de repères autres qu'un ou deux arrêts pour ajuster l'encoche. Le bord supérieur du tranche fil ne doit pas venir au niveau de l'œil (arc en action), afin de ne pas être une aide à la visée. Les repères pour les lèvres et le nez sont interdits.  Des cordes de toute matière peuvent être employées, mais elles ne doivent pas comporter de repères autres qu'un ou deux arrêts pour ajuster l'encoche. Le bord supérieur du tranche fil ne doit pas venir au niveau de l'œil (arc en action), afin de ne pas être une aide à la visée. Les repères pour les lèvres et le nez sont interdits.  La prise de corde doit être obligatoirement de type « prise méditerranéenne », c'est-à-dire 1 doigt au-dessus de l'encoche, 2 ou 3 doigts dessous.   La prise de corde doit être obligatoirement de type « prise méditerranéenne », c'est-à-dire 1 doigt au-dessus de l'encoche, 2 ou 3 doigts dessous.  Aucun stabilisateur n'est autorisé.  Seules les flèches en bois sont autorisées avec un empennage en plumes naturelles .  Si l'arc possède un plateau de flèche, ce support peut être utilisé comme repose flèche. Il peut être recouvert de n'importe quel matériel doux (cuir ou feutrine). Aucun autre type de repose flèche n'est autorisé. Les contrôleurs d'allonge sont interdits.

C'est l'arc traditionnel (appelé "le grand arc anglais", bien que présent également en amérique du sud), composé d'un seul morceau de bois, taillé en forme de D.Il n'y a pas de repose flèche. Les essences de bois sont très variées. Le bois d'if reste le haut de gamme. Viennent ensuite l'osage, le frêne (appelé aussi "bois d'arc"), l'orme, le robinier.La visée est instinctive.

 

RETOUR HAUT DE PAGE

________________________________________________________________________

Arc nu (Barbow) : 

Le mot anglais pour "nu" est "bare". L'arc nu se dis donc "barebow".

Arc généralement recurve, utilisé sans accessoire de visée ni de stabilisation.

RETOUR HAUT DE PAGE

__________________________________________________________________

Arc Oneida : 

Les arcs Oneida sont des arcs un peu particuliers. Oneida est la marque de l'arc. Ils sont fabriqués aux Etats-Unis et sont le mélange d'un arc classique à branches recourbées (recurve) et d'un arc à poulies. Ils sont conçus pour la chasse et ont leurs fans en France.

                                      Résultat de recherche d'images pour "arc oneida"

RETOUR HAUT DE PAGE

________________________________________________________________________

Arc Poulie (compound):

Arc formé d'une poignée, de deux branches courtes munies de poulies excentriques, permettant de réduire le poids de traction lorsque l'arc est en pleine tension

Il s’agit d’un arc aux branches courtes et munies de poulies qui démultiplient sa puissance. Contrairement à l’arc classique, le pic d’effort à lieu au début de la phase de traction. Lorsque l’archer arrive à pleine allonge, la tension diminue, de façon plus ou moins importante, en fonction du « let off » de l’arc (généralement compris entre 65 et 80%).  Cet arc est muni d’un viseur grossissant (scope) ainsi que de stabilisations. L’archer n’est pas en contact direct avec la corde, qu’il tend à l’aide d’un décocheur mécanique.

Le choix de l'arc à poulies nécessite de connaître à l'avance la discipline que vous désirez  pratiquer et dans quel style.

Disciplines
Tir sur cibles fita (classique ou campagne)
Tir de parcours (nature ou 3D)

Styles
Tir sans viseur, à doigts : arc nu
Tir avec viseur et décocheur : tir libre

Lorsque ce choix est fait, on déterminera:
- pour le tir sur cible fita ou campagne, un arc de 36 à 40 pouces
- pour le tir libre avec viseur en nature ou 3D, un arc de 36 à 38 pouces
- pour le tir arc nu sans viseur en nature, 3D, campagne, un arc de 38 à 40 pouces

La forme et la puissance de l'arc seront à décider avec nos spécialistes

Pour commander votre arc en ligne, vous avez 2 informations à fournir (sur le bon de commande case commentaire) la puissance et l'allonge.

La puissance:
Sur un arc à poulies, la puissance est la puissance mesurée au point le plus fort lors de la traction. Elle est réglable sur une plage de 10 lbs. Vous devez donc commander votre arc en spécifiant 30-40lbs,40-50lbs,  50-60lbs ou 60-70lbs.

L'allonge:
Prenez  votre arc et une flèche trop longue pour vous.
Mettez vous en position de tir face à la cible.
Avec l’aide d’un archer, faites un trait sur la flèche à l’endroit  où votre main vient au contact de la poignée (point de pression).
La mesure à nous communiquer est la distance comprise entre la marque sur la flèche et le creux de l'encoche,cette mesure est à nous donner en centimètres. Nos spécialistes se chargeront ensuite d'ajuster la valeur aux données des constructeurs

                                           Résultat de recherche d'images pour "arc poulie"

         

RETOUR HAUT DE PAGE

________________________________________________________________________

Arc à revers  (Recurve bow):   Ou arc Classique

Arc olympique formé d'une poignée et de 2 branches recourbées.

L’arc classique est l’arme utilisée pour les disciplines de tir à l’arc olympique. Démontable et modulaire, sa poignée est en métal et ses branches profitent des avancées technologiques en matière de matériaux composites. Il s’agit d’un arc long, stable et précis.  

L’arc classique est doté de différents accessoires : un viseur réglable, un stabilisateur permettant de déplacer le centre de gravité, un clicker pour assurer une allonge régulière, un repose-flèche escamotable, un berger button utile pour stabiliser latéralement la flèche lors de son départ.

  Cet arc, très utilisé sur cible anglaise et beursault , permet aussi bien le tir en salle à 18 mètres que le tir en extérieur à 50 et  jusqu’à 70 mètres.

La taille de l’arc :
la taille de l’arc est fonction de votre allonge ou pour simplifier de votre stature


Stature                                                 Hauteur d’arc recommandé
< 1,35m                                                    54 pouces
Entre 1,35m et 1,50m                             62 pouces
Entre 1,45m et 1,65m                             66 pouces
Entre 1,60m et 1,75m                             68 pouces
> 1,75m                                                    70 pouces

 La force de l’arc :
La force de l’arc sera fonction de votre force physique et de la pratique que vous souhaitez faire.
Il est généralement conseillé pour une utilisation de loisir:


                                                                Force conseillée
Enfant de 9 à 12 ans                              Entre 12 et 16lbs
Adolescents                                            Entre 16 et 20lbs
Femme                                                    Entre 16 et 24lbs
Homme                                                    Entre 18 et 26lbs

RETOUR HAUT DE PAGE

________________________________________________________________________

 Archer : 

Personne qui a été admise en Compagnie depuis plus d’une année.

RETOUR HAUT DE PAGE

________________________________________________________________________

Armement : 

Action qui consiste à tendre l'arc jusqu'à l'ancrage.

RETOUR HAUT DE PAGE

____________________________________________________________________________

 Armer (draw) :

Action consistant à mettre l'arc sous tension avant de décocher une flèche.

 

RETOUR HAUT DE PAGE

_____________________________________________________________________________________

_____________________________________________________________________________________

 Bague :

Désigne sur une carte Beursault ou sur un marmot le cercle mince entourant le noir central.

 Résultat de recherche d'images pour "TIR ARC BAGUE MARMOT"                                                           Résultat de recherche d'images pour "TIR ARC BAGUE BEURSAULT"

RETOUR HAUT DE PAGE

______________________________________________________________________________________

 Balade :

La "Grande Balade" désigne l'avant dernière halte d'un tir Beursault.

La "Petite Balade" désigne la dernière halte d'un tir Beursault.

RETOUR HAUT DE PAGE

____________________________________________________________________________________

 Band (brace height) : 

Le band c’est la distance qui se trouve entre votre corde et la poignée de l’arc, elle sert à la bonne libération de votre flèche lorsque celle-ci quitte la corde lors de votre tir.

Tous les arcs sans exceptions sont différents, c’est pourquoi il est parfois un peu difficile de trouver la valeur précise adaptée à votre tir.

 Le band d’arc fixe avec précision la distance que la flèche à besoin, son oscillement caractéristique appelé  » paradoxe de l’archer » est différent selon cette distance et en trouver le meilleur band d’arc permet de manière précise de grouper vos flèches en cible.

On dit souvent que le band d’arc est bien réglé quand l’arc « sonne bien« et qu’il reste très doux à la libération, c’est à dire qu’il occasionne le moins de vibrations

Il se mesure avec une  » équerre« . On insère le coté formant un T à l’intérieur de la poignée et on prend la mesure au niveau de la corde. sur l’arc.

 

Résultat de recherche d'images pour "equerre band" Résultat de recherche d'images pour "equerre band"

 Résultat de recherche d'images pour "equerre band"Équerre de mesure du band

Le paradoxe de l’archer c’est quoi? 

C’est la réaction de la flèche lorsqu’elle est propulsée par la corde en quittant celle-ci.

On parle ici de « paradoxe de l’archer« , car malgré son oscillation, la flèche atteint son but.

 Ces oscillations sont uniquement dues à la libération de la corde lors du relâchement des doigts au départ de la flèche.

 1ère condition: Celle du constructeur

Dans un premier temps, vous devez mettre le band d’arc minimum recommandé par le constructeur.

Ceci vous permettra d’ajuster la valeur au fur et à mesure de vos tirs.

 BAND d’ARC CLASSIQUE

band suggéré de valeurs approximatives en fonction de la hauteur de l’arc

Arc de 64 pouces : 7,75 à 9,00 pouces / 19,5 à 23 cm

Arc de 66 pouces : 8,00 à 9,25 pouces / 20,5 à 23,5 cm

 Arc de 68 pouces : 8,25 à 9,50 pouces / 21 à 24 cm

 Arc de 70 pouces : 8,50 à 9,75 pouces / 21,5 à 25 cm

C’est quoi un pouce? 

 C’est une unité de longueur anglaise fréquemment utilisée en archerie.

 1 pouce mesure 2,54 cm.

 2ème condition: Affiner

 Si le bruit est fort c’est à dire avec des claquements, il y a de forte chance pour qu’il faille l’ajuster.

 On commence à le régler en mettant le band au minimum, puis on l’agrandit. Le bon band est atteint quand cela ne claque plus.

 Tirez d’abord quelques volées de 3 flèches avec le band d’arc suggéré par le constructeur, puis rajoutez 3 à 4 tours à la corde ( sens contraire des aiguilles d’une montre ) et retirez une série de 3 flèches, recommencez jusqu’à atteindre une libération de corde ayant un bruit doux sans vibrations de l’arc.

Ne pas oublier aussi que le band d’arc est fonction du type d’arc, des branches et de la corde.

 3ième condition : L’efficacité

 L’efficacité de votre arc dépendra du bon réglage de votre band.

L’efficacité de votre arc dépendra du bon réglage de votre band.

 Résultat de recherche d'images pour "graphique reglage banc arc"Graphique d'un banc d'arc

 vous groupez habituellement.

 Chaque impact peut être mesuré et reporté sur un graphique (comme ci-dessus).

 

Voir également : l'arc classique.

RETOUR HAUT DE PAGE

________________________________________________________________________________________________ 

  Bander (draw) : 

Action correspondant au montage de la corde sur l'arc et généralement à la mise sous tension de l'arc.

 La corde est mise en place sur l'arc en enfilant la boucle de la poupée supérieure sur la branche. Cette boucle est la plus large pour faciliter cette mise en place. L'autre boucle est ajustée sur la poupée inférieure.
L'arc est positionné en mettant la branche inférieure en butée sur le butoir du bas du bandoir. Un rouleau, un autre butoir ou une corde permettent de maintenir la poignée de l'arc dans le creux du grip.
L'archer, en s'aidant du poids de son corps tire la branche supérieure vers lui en veillant à ne pas la vriller.

Il suffit ensuite de faire coulisser la boucle supérieur le long de la branche jusqu'à ce qu'elle vienne se loger dans la gorge de la poupée supérieure. L'archer relâche doucement l'effort en vérifiant que les boucles sont bien en place. Vérifier la poupée du bas et enlever l'arc du bandoir.

 

La méthode de la fausse corde est de loin la plus employée sur les terrains de concours. Elle demande plus de soin que l'utilisation du bandoir.

Le soin apporté à sa mise en place sur l'arc est primordiale :

La boucle de la branche supérieure est enfilée sur la branche supérieure alors que l'autre boucle est ajustée sur la poupée inférieure.
La partie enveloppante de la fausse corde est mise par dessus la poupée inférieure équipée de la corde.
L'autre extrémité de la fausse corde est enfilée sur la branche supérieure.

                                         

L'archer va ensuite saisir la poignée de l'arc, caler la fausse corde sous un pied puis, en tirant sur la poignée, il met l'arc en tension. Le pied doit peser lourdement sur la fausse corde. On choisira, pour éviter tout problème des chaussures et un sol non glissant.
Avec l'autre main, l'archer fait glisser la boucle de la branche supérieure jusqu'à ce qu'elle se loge dans la gorge de la poupée supérieure.
L'archer détend ensuite la fausse corde en relâchant doucement l'effort sur la poignée.
 

Les boucles doivent être parfaitement en place sur chacune des poupées.

RETOUR HAUT DE PAGE

__________________________________________________________________________________________

 Bandoir - butoir : 

La plupart des salles ou terrains d'entraînement possède un bandoir : accessoire fixe permettant de mettre la corde en place avec facilité.

Voir Bander ci dessus

RETOUR HAUT DE PAGE

_______________________________________________________________________________________________

 Base de sustentation (stance) : 

Une bonne position des pieds sur le sol sera une garantie de stabilité pour l'archer.

La position recommandée est une position ouverte .La position ouverte permet d'avoir un équilibre biomécanique plus solide, surtout s'il y a du vent. Les pieds doivent être écartés d'approximativement votre largeur d'épaule et le poids reparti également sur les deux pieds.    La répartition de poids recommandée est d'environ 60 à 70% sur la pointe des pieds et environ 30 à 40% sur les talons. Trop d'archers se tiennent debout mettant trop de poids sur leurs talons, ce qui déplace leur centre de gravité à l'arrière et ceci résulte en une position instable. Imaginez une barre d'acier parfaitement droite traversant votre corps, sa base solidement ancrée dans le sol et son sommet sortant par le haut de votre crâne. Le centre de gravité doit se trouver entre les faces internes de vos pieds. Les hanches doivent être légèrement inclinées vers l'arrière, ce qui peut être assimilé à la sensation de serrer les fesses. Le sternum doit rester en position basse pour permettre l'absence de tout obstacle au passage de la corde. Les épaules doivent être alignées avec la cible mais les hanches doivent impérativement rester ouvertes vers la cible.

 

RETOUR HAUT DE PAGE

__________________________________________________________________________________

 Béat :

Dans une partie de jardin si les tireurs sont en nombre impair, celui dont le nom est amené le dernier par le sort est "béat", c'est à dire qu'il est alternativement pour un camp ou l'autre.

RETOUR HAUT DE PAGE

___________________________________________________________________________________________________

 Bersailler, Bersauder, Bercer, Berser :

Tirer à l'arc en vieux français.


Etymologie : Ital. bersagliere, de bersagliare, tirer au but, bersaglio, but,  cible, anc. franç. bersail, de bercer ou berser, chasser à l'arc et à la flèche,  que Diez tire du lat. vervex, au sens de bélier à rompre les murailles.

 

RETOUR HAUT DE PAGE

_____________________________________________________________________________________________________

 Beursault :

Le terme beursault vient du bas latin bersa qui signifie " lieu fermé " ou " parc " . Le terme  berser ou bercer fut employé pour dire " tirer à l'arc ". Les mots se transformèrent ensuite en beursault ou bersail pour désigner le but du tireur à l'arc. on remarque une autre façon d'écrire beursault : tir au " berceau "

 Tir traditionnel Français à la distance de 50 m se tirant en aller et retour (halte), alternativement sur la Butte d'Attaque et la Butte Maîtresse dans un jeu de Beursault.

La pratique de l’archerie a subit des adaptations depuis ce qu’elle était au moyen âge jusqu’à devenir un des plus vieux sports Olympiques. Mais le tir à l’arc, en France, a aussi influencé par l’histoire. Des pratiques de tir à l’arc actuel ont été fondées en des temps où les archers étaient honorés pendant des jeux à l’issu desquels le gagnant était proclamé “roi” des archers de sa cité, le meilleur des archers. Il était exempté d’impôt pendant une année et devait remettre son titre en jeu l’année suivante.

Malheureusement, les nouveaux rois ne sont plus exemptés d’impôt mais ils gagnent le respect de tous les autres archers.

Le tir Beursault ou « tir au Beursault », est issu de ces traditions vivantes. Ce mot doit rappeler à la fois l’art du tir à l’arc mais aussi une façon de tirer à l’arc qui est typique à la France.

                         

Le Beursault est autant un bâtiment dédiée uniquement au tir à l’arc qu’une manière de se comporter au tir à l’arc. En tant que discipline, il se situe entre le tir à l’arc en salle et le tir en extérieur.

Quant aux bâtiments, vous pouvez voir sur le dessin ci-dessus un jeu de Beursault typique. Les buttes sont couvertes afin que les archers puissent tirer sous un abri. De la marque du pas de tir à la butte opposée, la longueur est de 50 m. La butte maîtresse se trouve habituellement contre le logis dans lequel les archers peuvent se reposer. C’est habituellement un endroit de rassemblement pour les archers et on peut y trouver des trophées, des cartes décorées et des commodités. Aucun archer portant un arc bandé n’est autorisé à entrer à moins qu’il ne demande clairement à rentrer avec son arc et en ait reçu l’autorisation. Sinon, il doit le débander avant de rentrer.

Les gardes sont les panneaux de bois verticaux qui empêchent les flèches de passer hors du jeu d’arc. Ainsi, les gens peuvent marcher sur l’allée des chevaliers sans aucun risque. Personne, hormis le roi lui-même, ne peut marcher dans l’allée du roi, et sûrement pas quand quelqu’un tire.

Napo apres operation10664

Cependant il y a une exception. Les jeunes archers sont autorisés à se tenir dans l’allée du roi car ils tirent tout simplement à des distances plus courtes.

Pas mal de jeux ont des doubles buttes .

Avec cette sorte de tir à l’arc à « demi-extérieure », les archers peuvent tirer en ville. Paris possède son propre jeu de Beursault, ainsi que beaucoup de villes et villages particulièrement autour de Paris et dans le nord de la France où le Beursault est plus développé que partout ailleurs.

Pour s’entrainer, les Francs Archers allaient «bersailler» (une flèche en aller – retour) d’où le nom de beursault. Les Chevaliers qui prennent part au tir doivent être vêtus correctement. Ils doivent, sous peine d’amen- de, tirer les premières fl èches, la tête couverte. Ils doivent aussi, également sous peine d’amende, saluer les cartes et les assistants avant de lancer leur première fl èche:

   «MESSIEURS JE VOUS SALUE»

aujourd’hui:   «MESDAMES, MESSIEURS JE VOUS SALUE»
Il commence par tirer vers la butte «d’attaque» puis vers la butte «maîtresse», ce parcours porte le nom de «Halt» Pour qu’un coup soit valable, il faut que la fl èche arrive dans la carte franchement et de plein jet, sans avoir touché auparavant aucun objet étranger, tel que le sol, une des gardes, une branche d’arbre, etc.… dont le contact aurait pu changer sa direction. Il faut encore, sous peine de nullité du coup, que le pas reste compris entre les deux pieds du tireur. Lorsque la corde de l’arc ou la fl èche viennent à casser, le coup est réputé tiré et ne peut être recom- mencé. Il en est de même quand le coup est lâché par mégarde, sauf dans le cas où la fl èche lâchée est à une distance telle que le tireur puisse la toucher avec son arc sans quitter le pas de tir. Les chevaliers qui prennent part au tir ne doivent pas gêner celui qui est sur le pas prêt à tirer, ni en le serrant de trop près, ni en le touchant, ni en faisant de bruit autour de lui, ni en se livrant à des discus- sions, à des conversations ou à des plaisanteries de nature à le troubler au moment où il ajuste «SILENCE SOUS LA BUTTE» Il est interdit également de s’adosser aux buttes, couvertes ou non de leurs cartes, et de traverser l’allée du Roi.
Cette discipline dite «classique» est la plus ancienne des disciplines pratiquées en France. Elle constitue un véritable héritage du passé. Elle a une implantation assez localisée (Pays d’arc) Le Tir Beursault à 50m dans un «jeu d’arc», une fl èche aller retour dans chaque sens, (la récupération de la fl èche se fait en passant par une allée parallèle à la ligne de tir) plus spécialement pratiqué dans le pays d’arc ( départements de la région parisienne, l’Ain, l’Oise, la Somme ) doit rester une excellente école et un moyen de propagande, mais il est indispensable qu’il conduise plus précisément les jeunes à déboucher sur les grandes distances, la préparation olympique.
En somme, deux buttes de tir se faisant vis à vis, la butte «maîtresse» et la butte «d’attaque», deux pas de tir à quelques mètres devant ces buttes, une ligne de tir ou allée du Roi, une ou deux allées de dé- gagement ou allée des chevaliers, des gardes en bois pour éviter la dispersion des fl èches, des abris de cibles couverts et un logis pour les archers. C’est ce qu’on peut voir dans chaque jeu d’arc. Néanmoins, réaliser «40 honneurs» sur 40 fl èches constitue une performance nécessitant une grande maî- trise de soi et une bonne technique. Les cibles rondes de 45 cm de diamètre, 3 zones 1, 2, 3 et 4 points. Imaginons un instant ce qu’il était autrefois situé dans un fossé des fortifi cations du château ou de la ville, à l’ombre des hautes et tristes murailles, on ne lui demandait que de permettre aux Vigiles (char- gées de combattre les incendies et d’assurer la police nocturne de la ville) et aux gens d’armes d’acquérir toute l’adresse désirable pour repousser un assaut ou effrayer les voleurs. On s’y rendait sur ordre. De gré ou de force, il fallait accomplir son devoir.

Le Beursault est autant un bâtiment dédiée uniquement au tir à l’arc qu’une manière de se compor- ter au tir à l’arc. En tant que discipline, il se situe entre le tir à l’arc en salle et le tir en extérieur.
Quant aux bâtiments, vous pouvez voir sur la fi g. est un jeu de Beursault typique. Les buttes sont couvertes afi n que les archers puissent tirer sous un abri. De la marque du pas de tir à la butte oppo- sée, la longueur est de 50 m. La butte maîtresse se trouve habituellement contre le logis dans lequel les archers peuvent se reposer. C’est habituellement un endroit de rassemblement pour les archers et on peut y trouver des trophées, des cartes décorées et des commodités. Aucun archer portant un arc bandé n’est autorisé à entrer à moins qu’il ne demande clairement à rentrer avec son arc et en ait reçu l’autorisation. Sinon, il doit le débander avant de rentrer.
Les gardes sont les panneaux de bois verticaux qui empêchent les fl èches de passer hors du jeu d’arc. Ainsi, les gens peuvent marcher sur l’allée des chevaliers sans aucun risque. Personne, hormis le roi lui-même, ne peut marcher dans l’allée du roi, et sûrement pas quand quelqu’un tire. Cependant il y a une exception. Les jeunes archers sont autorisés à se tenir dans l’allée du roi car ils tirent tout simplement à des distances plus courtes.

Maintenant que vous possédez une description complète des bâtiments, nous allons nous intéresser au règles du tir Beursault. Deux types différents de compétitions peuvent avoir lieu. Une chose est commune aux deux ; un archer tire seulement une flèche à chaque volée, puis il va à la butte opposée en emprun- tant l’allée des chevaliers. Là, il attend jusqu’à ce que tous les archers de son groupe (habituellement 4 à 6) aient tiré leurs propres fl èches. Les points sont relevés et chaque archer, tour à tour, retire sa fl èche de la butte et tire vers la butte opposée, et ainsi de suite jusqu’à ce que la compétition se termine. Tirer avec la même fl èche nous vient du passé, quand il était diffi cile de se fournir en fl èches rigoureusement identiques. En ce qui concerne le premier type de compétitions, elles sont régies par la fédération française de tir à l’arc (FFTA). Elles consistent en 20 haltes (allers-retours), soit 40 flèches tirées. La compétition dure deux ou trois jours, rarement plus. La compagnie l’organisant doit gérer un grand nombre d’archers qui tireront par petits groupes. Lorsqu’un groupe fi nit son tour, un autre peut prendre sa place. Ainsi, suivant les installations, la compagnie planifi e le passage des groupes pendant plusieurs jours. Des championnats de Beursault régionaux et nationaux ont lieu une fois l’an.

 Règles du tir Beursault :  Deux types différents de compétitions peuvent avoir lieu. Une chose est commune aux deux ; un archer tire seulement une flèche à chaque volée, puis il va à la butte opposée en empruntant l’allée des chevaliers. Là, il attend jusqu’à ce que tous les archers de son groupe (habituellement 4 à 6) aient tiré leurs propres flèches. Les points sont relevés et chaque archer, tour à tour, retire sa flèche de la butte et tire vers la butte opposée, et ainsi de suite jusqu’à ce que la compétition se termine. Tirer avec la même flèche nous vient du passé, quand il était difficile de se fournir en flèches rigoureusement identiques.

 En ce qui concerne le premier type de compétitions, elles sont régies par la fédération française de tir à l’arc (FFTA). Elles consistent en 20 haltes (allers-retours), soit 40 flèches tirées. La compétition dure deux ou trois jours, rarement plus. La compagnie l’organisant doit gérer un grand nombre d’archers qui tireront par petits groupes. Lorsqu’un groupe finit son tour, un autre peut prendre sa place. Ainsi, suivant les installations, la compagnie planifie le passage des groupes pendant plusieurs jours. Des championnats de Beursault régionaux et nationaux ont lieu une fois l’an.

Avant chaque tour de compétition, quatre flèches (deux haltes) sont tirées pour le réglage des viseurs. Avant d’armer la première flèche, les archers sont invités à dire tout haut : « Archers, je vous salue » ou bien simplement « salut ». Plus qu’une marque respectueuse de politesse, cela signale qu’un archer va tirer. A la fin du tir (20 haltes), les archers peuvent faire le salut aux buttes en tirant deux flèches supplémentaires (une sur chaque butte), ces flèches ne comptant pas dans le total des points.

 

En ce qui concerne les points, vous serez sûrement curieux de savoir comment les scores sont établis. La carte de Beursault est très différente des blasons FITA. Les scores donnant la victoire sont les suivants :

- plus grand nombre d’honneurs,

- en cas d’égalité, plus grand nombre de points,

- en cas d’égalité, plus grand nombre de chapelets,

- en cas d’égalité, plus grand nombre de Noirs.

La fig. 3 montre en détail où se situent les différentes zones nommées ci-dessus. Les honneurs sont toutes les flèches en cible. Toute flèche entrant en contact, même le plus léger, avec le cordon externe ne donne aucun honneur à l’archer. Tout cordon touché compte pour la zone de point inférieure. Par exemple, le cordon du chapelet, s’il est touché, ne compte pas comme chapelet ; de plus, ce n’est pas un 3 qui est gagné mais seulement un 2. Toutes les règles ont leur exception, ainsi il n’en va pas de même pour les noirs ; si la zone de noir est atteinte, et même si la flèche touche le cordon séparant la zone à 3 points de celle à 4 points, la flèche compte pour un 4, un chapelet et un noir.

Voir la fig. 4 ci-dessous pour le détail concernant le comptage des points ainsi que pour les diamètres des cordons principaux.

Un autre détail est à considérer : le centre de la carte Beursault est placé à 1,10 m au dessus du sol. La raison en est aussi vieille que l’apprentissage du tir à l’arc au moyen-âge. En ces temps, les archers s’entraînaient en tirant avec le soleil dans le dos puis en face d’eux (aller-retour ou halte) et ils devaient atteindre une cible placée à 1,10 m du sol, la hauteur du défaut d’armure d’un adversaire à pied.

Il existe un second type de compétitions. Elles sont gérées par quelques clubs de tir à l’arc qui s’appellent compagnies (venant du terme utilisé pour designer une troupe militaire). Habituellement, les compétitions comportent 30 haltes soit 60 tirs. Elles peuvent durer des semaines. Généralement, un jour de la semaine est dédié à la participation des archers à la compétition. Les résultats sont rendus à la fin d’une période choisie. Chaque archer tente de remporter le prix au noir.

Une petite carte comportant uniquement le chapelet et appelée marmot est placée au milieu de la carte . Si un archer effectue un très bon tir, c’est à dire un noir, le marmot, est enlevé avec la flèche plantée dedans. Elle est donnée à l’archer qui doit dire : « merci Chevalier ». Puis, le marmot sur lequel le nom de l’archer est inscrit sera comparé avec les autres collectés jusqu’à la fin du concours. Chaque archer peut avoir plusieurs marmots. Plusieurs archers peuvent gagner, un pour chaque type d’arc : par exemple, arc classique, arc à poulies et arc nu. La règle est déterminée par la compagnie. L’archer utilisant un type d’arc et qui a l’impact de flèche le plus proche du centre représenté par une croix gagnera le prix. Généralement, il y a aussi un prix spécial dans lequel le meilleur score (comme expliqué plus haut) est récompensé.

Les compétitions de Beursault sont imprégnées de respect, de politesse et de sérénité. Les archers n’y sont plus des adversaires, ils sont une grande famille ressemblée autour du Beursault pour honorer l’art du tir à l’arc.

RETOUR HAUT DE PAGE

_____________________________________________________________________________________________ 

 Blason (face) : 

Support de papier renforcé sur lequel sont imprimées les zones de différents points. Exemples;

Résultat de recherche d'images pour "blason fita"     Résultat de recherche d'images pour "blason fita"          

 Les cibles anglaises, ou blasons Fita, comportent 10 zones : 1 à 10 points

Résultat de recherche d'images pour "blason fita"          Résultat de recherche d'images pour "blason trispot"     Résultat de recherche d'images pour "blason trispot"

 blason trispot vertical comportent 5 zones : 6 à 10 points

lRésultat de recherche d'images pour "blason fita"  Résultat de recherche d'images pour "blason fita"  Résultat de recherche d'images pour "blason fita"

blason de tir campagne ou field comportent 6 zones : 1 à 6 points

Résultat de recherche d'images pour "blason campagne arc"

blason field type " gazinière "

Résultat de recherche d'images pour "blason campagne arc"

blason field type " birdy "

Résultat de recherche d'images pour "blason campagne arc" Résultat de recherche d'images pour "blason campagne arc" Résultat de recherche d'images pour "blason campagne arc"

Blason animalier pour tir nature, 2 zones ;

 - Zone "tué"     1ère flèche = 20 points   2ème flèche = 15 points
- Zone "blessé"  1ère flèche = 15 points   2ème flèche = 10 points

Résultat de recherche d'images pour "comptage des points cible beursault"     Résultat de recherche d'images pour "blason beursault"  

 Blason Beursault 2 zones :

 Chapelet : [ Chapelet ( 3pts ) ou Noir ( 4 pts ) ]       ;         Honneurs : ( 1 ou 2 pts )

RETOUR HAUT DE PAGE

____________________________________________________________________________

   Bouquet Provincial : 

Origine :

Les rencontres d'archers Français s'appellent les bouquets provinciaux. Les tireurs appartenant aux Compagnies et qui font partie de la Chevalerie sont seul admis à y prendre part. Le bouquet provincial était à l'origine , une sorte de challenge que venaient se disputer les tireurs d'une même province, dans la localité à laquelle appartenait la Compagnie d'arc qui détenait le bouquet. La Compagnie dont faisait partie le vainqueur du prix revenait en dépôt un bouquet qui l'obligeait à organiser à son tour le concours de l'année suivante. Mais comme il arrivait que le bouquet fût détenu plusieurs année de suite par la même Compagnie, les frais de réception des archers de la province étaient toujours à la charge de la même ville; on décida donc, vers le début du XVIII ème siècle, que les Compagnies se regrouperaient par 20, créant ainsi une ronde, et que le bouquet circulerait dans cette ronde sans tenir compte des vainqueurs ; ainsi chaque ville ne le recevrait que tous les vingt ans.  Le bouquet provincial comporte toujours une grande parade,  sous forme de défilé pittoresque où une place d'honneur est réservée aux dignitaires et aux gradés en uniforme, portant leurs insignes; un déploiement de bannières et de drapeaux aux attributs variés; une messe en plein air et un cortège de jeunes filles de la localité vêtue de blanc ( couleur de la vierge Marie )parées de fleurs et de rubans bleus , qui escorte le bouquet symbolique. Après les défilés, un concours était organisé entre archer pour en nommer le vainqueur.

Aujourd'hui :

Fête traditionnelle de l'Arc qui a lieu en général pendant la période Mai-Juin. Son principe est l'échange d'un bouquet de fleurs entre deux Compagnies d'une Ronde, organisé suivant le cérémonial de la présentation des tournois du Moyen-âge. Le principal rite est une Parade avec un défilé qui comprend : les Archers avec les Drapeaux des compagnies représentées, un Bouquet placé sur un brancard porté par des jeunes filles en robe blanche longue avec des écharpes aux couleurs de la Compagnie organisatrice, les Autorités civiles (et parfois militaires), des Musiques, des Fanfares, des représentants des diverses sociétés sportives, et les notables de la structure fédérale, etc. La Fête comporte une cérémonie religieuse, des banquets, des discours. Bien entendu, des Parties et des Prix sont tirés.

 

RETOUR HAUT DE PAGE

 ____________________________________________________________________________

  Bouton pression / bouton berger(berger button / cushion plunger) :

 

Accessoire servant à absorber une partie de la déformation d'une flèche qui vient d'être décochée. Par là-même, il sert à réduire l'effet du paradoxe. Le berger button permet le réglage:

 - en latéral, de façon à écarter la flèche plus ou moins de la fenêtre  de l'arc

 -en pression, par le biais d'une tête de button qui peut être durcie ou ramollie en fonction de la dureté du ressort interne à l'accessoire

 - en hauteur, par rapport au point de pression de la main d'arc et à la prise de corde  ( pour une poignée conçue à cet effet )

Si son utilisation n'apparaissait pas comme indispensable il y a 40 ans il faut reconnaitre que, de nos jours, aucun compétiteur ne peux s'en passer. Le réglage du berger button est minutieux , pour ce faire le tireur se reportera au test de réglage.

  Réglage du bouton pression :

On fait une marque à viser 10 à 20 cm en dessous du haut d'une cible. Puis, en gardant le viseur à un repère de courte distance, on tire une flèche aux distances suivantes : 5 m, 10 m, 15 m, 20 m, 25 m, 30 m, 35 m, ..., jusqu'à ce que les flèches arrivent en bas de la cible.

Référez-vous ensuite au diagramme ci-dessous :

RETOUR HAUT DE PAGE

____________________________________________________________________________

 Bracelet (arm guard / bracer) : 

 Accessoire que l'on dispose sur la face interne de l'avant bras d'arc, de manière à éviter les frottements, lors du lâcher de la corde. Celui-ci est en général utilisé par tous les archers, quel que soit leur niveau. Il est en plastique ou en cuir et sa longueur est variable

Il est fixé sur l’avant bras. Normalement, dans l’emploi d’une technique convenable, la corde ne doit pas toucher le bras d’arc lors de la propulsion de la flèche. Cependant, il protége le bras lorsque l’on tire bras nus, évitant quelques désagréments lorsque la corde vient frotter le bras d’arc après le lâcher, surtout si vous êtes hyperlaxe, c’est à dire si votre articulation du coude est très souple et fait ressortir votre avant-bras lorsque vous le tendez. Si vous portez un vêtement à manches longues, le bracelet sert aussi à enserrer le tissu qui pourrait gêner le passage de la corde. Si votre technique n’est pas encore irréprochable, munissez-vous d’un bracelet. Même les grands champions en portent.

Résultat de recherche d'images pour "tir arc bracelet"        Résultat de recherche d'images pour "tir arc bracelet"     Résultat de recherche d'images pour "tir arc bracelet"

RETOUR HAUT DE PAGE

____________________________________________________________________________

 Branche (limb) : 

Eléments mobiles de l'arc, elles ont pour fonction d'emmagasiner l'énergie potentielle lors de la mise en tension de l'arc. A la base des deux branches se trouve un talon de fixation permettant l'ajustement avec la poignée de l'arc. A l'extrémité une gorge est taillée dans la branche. Il s'agit d'un logement pour le tranche fil ( corde ) qui se termine en bout par " la poupée  " permettant le placement de la corde sur l'extrémité de la branche.

Dans le cadre du matériel de compétition, depuis plusieurs années l'évolution de la fabrication des branches s'oriente vers une constante amélioration de la vitesse de retour des branches et de la stabilité pour absorber les vibrations. Les recherches effectuées dans ce domaine on amené à introduire dans le processus de fabrication , des fibres nouvelles telles que:  le carbone, la céramique, les matières synthétiques. Pour la réalisation du "cœur" des branches, on utilise le bois d'érable, ou autre bois ayant les mêmes caractéristiques, préalablement traité P.V.C ( injection dans le bois de résine sous vide ) . Les plaques, dos et face sont collées à la résine sur le cœur et l'ensemble est moulé. Actuellement le dosage entre bois et fibres de composition est encore plus élaboré. Progressivement, le marché propose également des branches de conception entièrement synthétique qui permettent d'augmenter la régularité de la performance dans toutes les conditions de tir ( climatiques notamment ).

Il existe trois types de branches :

            -laminées bois et fibre de verre,

           -laminées bois et fibre de verre et couches de fibres de carbone,

           - fibre de carbone et âme faite de mousses dures ou de céramique.

Pour des raisons analogues à celles concernant la poignée, il existe différentes tailles de branches qui donnent la possibilité aux utilisateurs de rechercher le meilleur compromis en fonction de leur morphologie et de leur technique.

AGE

PUISSANCE

en livres (# )

Inférieur à 12 ans

de 12 à 15 ans

supérieur à 15 ans

femmes débutantes

hommes débutants

10 à 15

15 à 20

18 à 25

18 à 20

20 à 30

ALLONGE de l’archer

en pouces

24" et 25"

25"

26" 27’’

28"

29" et +

HAUTEUR de l’arc

Poignée+branche en pouces

62" à 64"

62" à 64"

66"

68"

70"

1 livre = 454 gr. 1 pouce = 2,54 cm

Indications sur la branche inférieure

 

RETOUR HAUT DE PAGE

 ________________________________________________________________________________________________

 Bras d'arc (bow arm):

Bras tenant l'arc.

Ci-dessous la figure A montre une position correcte du bras d'arc. Il n'y a pas de torsion de l'avant-bras ou du poignet et l'axe de l'arc se positionne naturellement en dehors du bras.

La figure B montre une position incorrecte le bras rentrant, l'axe de l'arc se prolongeant dans le bras. Cette position du bras favorise les meurtrissures au bras lorsque la corde est libérée. C'est un défaut plus courant chez les femmes que chez les hommes. Il faut donc contrer les rotations des os de l'avant-bras et de l'humérus en les réalignant comme sur la figure A.

RETOUR HAUT DE PAGE

_______________________________________________________________________________________

 Bras de corde (drawing arm):

Bras tirant sur la corde.

 Après l'armement, la position du bras par rapport aux épaules et au bras d'arc est primordiale.

Le coude du bras de corde ne doit ni être trop haut (alignement médiocre avec la flèche), ni être trop bas (alignement incorrect, les épaules sont peu sollicitées). La traction doit se faire par le dos et peut se visualiser par un rapprochement des omoplates. Les muscles du dos sont plus puissants et endurants que les muscles des bras ; ce sont donc eux qu'il faut veiller à faire le plus travailler.

                               

 

RETOUR HAUT DE PAGE

_______________________________________________________________________________________

  Brasse : 

Nom donné aux différentes zones d'une carte Beursault.

La première est la plus proche du Grand Cordon, la petite brasse est celle située dans le Chapelet.

1ère, 2ème,….zones séparées dans une carte beursault.

RETOUR HAUT DE PAGE

_______________________________________________________________________________________

 Brin   (strand) : 

Ensemble     de fibres formant les fils qui composent la corde.

Le type de corde d’arc que vous employez est propre à  chacun. Veuillez-vous assurer que votre arc est conçu pour accepter la corde  d'arc que vous êtes sur le point d'employer.

La plupart des arcs en bois ou avec des branches fibres/bois  ne sont pas conçus pour utiliser de la Fast-Flight, BCY 450, etc... Il est  préférable d’utiliser du Dacron pour des arcs plus anciens et pour l'initiation . Le Dacron est également employé́ pour les arcs compound où  les câbles sont encore fait d'acier.

Une corde en Dacron B66   comportera suivant les puissances d'arc : 

  8 brins   : 20 à 30 livres

10 brins   : 25 à 35 livres

12 brins   : 35 à 45 livres

CORDES A DEUX ELEMENTS EN DACRON B50 :

35 a 45 lbs ............................. 12/14 brins

46 a 55 lbs ............................. 14/15 brins

56 a 65 lbs ............................. 16/17 brins

66 a 75 lbs.............................. 18/19 brins

76 a 85 lbs.............................. 20/21 brins

86 a 95 lbs.............................. 22/23 brins

96 a 105 lbs............................ 24/25 brins

 Le Kevlar n'est généralement plus utilisé et n'est plus  recommandé.

Le Fast-Flight ou équivalent sera préfèré pour les arcs  classiques de puissance &eacut